Noces de bois

La bougie de cire s’est éteinte, voici l’année du bois… et le jour de notre rendez-vous annuel pour celles et ceux qui sont encore abonnés à notre blog de mariage !

Il y a des années où un évènement occupe tout l’espace…

Parfois, c’est un mariage ; parfois, c’est une naissance ; et parfois, c’est un deuil.
Cette fin d’année 2021 aura été bien triste avec le décès de Mémère le 27 octobre.
Se réunir en famille lors de la veillée et préparer la cérémonie avec Alain nous aura permis de nous rappeler quelques-uns des merveilleux souvenirs qu’on a partagés avec elle, tout comme les photos et vidéos continueront à nous le permettre… (et j’espère pour Alice à se remémorer un peu plus tard combien elle et Mémère s’aimaient).
Mémère continue de nous accompagner au quotidien dans toutes ces activités que nous avions fait, que nous faisions ou que nous aurions pu faire ensemble : des repas, des sorties, des spectacles, ou simplement des petits gestes du quotidien comme manger un chocolat, partager un sourire ou se serrer dans les bras…

Rien n’effacera jamais l’indicible tristesse de son départ. Heureusement, des centaines de petits souvenirs joyeux ont continué d’éclairer notre année et s’ajouter à nos vies, petites bougies souvent allumées par notre petite Alice : ses premières phrases, nos promenades, ses dessins, ses sourires, expressions, mimiques, ses jeux avec nous, Nonna, Papy Ghyslain ; Mamie, Papy ou Frédéric ; Clémence et Jérémy ; Rachel, Arthur, Léa, et tous ceux qui viennent parfois jouer avec elle… Et puis parfois, comme avant-hier, c’est un fou-rire sur une pizzaoïlo qui n’arrive pas à enfourner le monstre qu’elle a créé, ou simplement un livre drôle…

A côté de cette tristesse et de ces moments de bonheur, il y a le reste : le réchauffement climatique, la guerre, la pandémie, l’Administration — la routine, quoi… les 4 nouveaux Cavaliers de l’Apocalypse.

Concernant le réchauffement climatique et la guerre, notre investissement personnel n’a pas été très conséquent et ne mérite pas plus que ces deux lignes.
Sur la pandémie, Michaël a continué de militer pour les gestes barrières, et a répété les mêmes éléments simples pendant 2 ans quand il était interviewé : mettez des masques en lieux clos, aérez, surtout s’il y a plein de cas (définissez des seuils pour dire qu’il y a plein de cas et reprendre des gestes barrières, bref ayez une stratégie claire et connue). Un virus, on peut comprendre son mode de fonctionnement pour lutter efficacement contre lui.
Mais pour l’Administration… ça a été plus compliqué.

L’Administration, on croit à peu près la comprendre, et puis un jour on est amené à faire un devis pour une clôture de terrain (3 août 2020). C’est comme ça que Mathilde s’est retrouvée dans l’engrenage infernal, à rédiger une déclaration préalable de travaux, lue et analysée par un fin connaisseur du passionnant Code de l’Urbanisme ; puis à fournir les pièces manquantes, ainsi que les pièces manquantes à la liste des pièces manquantes (en 6 exemplaires). Après quelques échanges épistolaires courtois mais sans plus, en recommandés avec accusés de réception de la part de l’Administration, la troisième version du projet a permis d’obtenir un accord… Convoqués par l’Administration sur ce sujet, les Architectes des Bâtiments de France ont répondu que 1/ ça serait sûrement moche, 2/ il n’y avait pas besoin de les convoquer. Ainsi, 2 métrages et 16 mois après avoir initié le projet, nous avons enfin pu profiter de notre clôture fin 2021. Finalement, ça n’est pas moche.

Non repus de ce combat contre l’Administration, nous avons décidé de l’affronter une deuxième fois au printemps 2022, pour demander le droit de faire l’instruction en famille pour Alice, pour sa petite section de maternelle. Evidemment, pour la première fois dans l’Histoire de France, depuis mars 2022, il faut désormais monter un dossier conséquent pour expliquer nos motivations et détailler notre « projet éducatif » avec les activités et le rythme prévu sur l’année scolaire, le tout soumis à validation du directeur académique des services de l’éducation nationale puis à contrôle régulier dans l’année… Il ne s’agit plus d’une simple formalité : par exemple, dans certaines académies, des enseignants se seraient vus refuser la possibilité de faire l’instruction en famille par l’Administration.

Par chance, ça a été accepté pour notre part. Un des arguments que nous avons fait valoir est que Mathilde serait disponible… puisqu’elle est enceinte et accouche (théoriquement) le 5 septembre ! (SURPRISE… pour ceux qui ignoraient !) Après son congé maternité, elle prendra un congé parental qui couvrira l’année scolaire d’Alice.

Vous l’avez compris, ce n’est donc pas cette année que nous repartirons randonner (l’autre site reste en jachère !)… mais il y a de quoi faire dans le coin pour Alice et nous : les jeux de la maison, chez Nonna, chez Mamie, les toboggans, les balançoires, les jeux de la mairie, les jeux de la plage, la plage, la piscine, les (terrasses, COVID oblige) de restaurants… Pendant notre semaine de vacances du 2 au 10 juillet, nous avons aussi (re)visité Nausicaä avec Alice, Bal Parc (elle a adoré), fait une sortie en mer jusqu’à Pointe aux Oies sur la Florelle… et mangé à la Matelote le 9 (du coup aujourd’hui, pour la journée que Michaël a prise, nous avons mangé au Sable Rouge, sur la digue… après les jeux de la plage !)

Et puis, à la maison, nous pouvons aussi trouver des activités seul, à deux, à trois ou (bientôt) à 4, par exemple parmi nos cadeaux de noces de bois : un jeu de société (Mikado, 4 en ligne… en bois évidemment !), ou des origamis pour aborder déjà les programmes de moyenne/grande section (… plier du papier, c’est plier du bois quelque part). D’autres cadeaux devraient encore suivre pour nous occuper 😉 Et le bois nous rapproche aussi de notre mariage, avec nos décorations florales à l’église ou dans la salle, les innombrables fleurs que nous avons reçues, ou encore le coffre de bois fabriqué par Ghyslain pour recevoir les cartes des invités !

Allez, il faut encore que nous réfléchissions au prénom du futur bébé… à l’année prochaine ! D’ici là, qu’une bonne étoile veille sur vous.

Noces de cire

Un jour, quelqu’un a dit « ce n’est pas évident de trouver un cadeau en lien avec la cire… »

Je ne sais pas qui… Peut-être personne — ou peut-être tous ceux qui sont passés par 4 ans de mariage. Au pire, disons qu’il s’agissait de Mark Twain ou d’Albert Einstein, à qui sont attribués toutes les citations sans paternité…

Quoiqu’il en soit, il faut bien reconnaître que ce dicton a un fond de vérité : ce n’est pas évident de trouver un cadeau en lien avec la cire. Il y a bien des jeux de mots possibles en lien avec le chiffre (4 BDs sur 4 personnages, autour du Western CIRcus ?), ou des savons à base de miel (lui-même fabriqué dans la cire…)

Mais le cadeau le plus évident repose sur ses chandelles ou des bougies : à l’heure de ces lignes, nous revenons de notre (désormais) traditionnel repas à la Matelote, où nous avons eu des bougies sur notre dessert !

Nous trois à la Matelote, 22 juillet 2021…
De la cire ! Youpi ! (Et miam !)

Les bougies, les flammes, le feu… Voilà qui nous rappelle les feux d’artifice de notre mariage, organisés dans le plus grand des secrets, que ça soit le choix, la récupération, le stockage, la préparation aux Jardins de la Matelote, l’autorisation demandée à la mairie de Wimille et aux Jardins, puis le difficile allumage manuel vers 2h30, après échec de la télécommande, et finalement sans un grand respect pour les « gestes barrières » pyrotechniques ! 😀

Tiens, puisque nous parlons d’autorisation, c’est l’occasion de vous dire que nous allons pouvoir poursuivre l’aménagement autour de notre maison ! Nous avons récemment obtenu le laisser-passer A38 l’accord de l’urbanisme pour clôturer notre jardin — il n’aura fallu que 9 mois, 2 demandes, 5 dépôts de dossiers plus ou moins complets, 3 recommandés, une bonne partie de notre santé mentale, 240 feuilles A4, les DP1 à 8 incluant un plan en coupe de précisant l’implantation de la construction par rapport au profil du terrain (DP3, art. R. 431-10b du code de l’urbanisme), un plan de masse coté dans les 3 dimensions (DP2, art. R 431-36b) et un pin’s parlant de Hugo Délire (DP22 bis, art R. 118-218).

Bref, grâce à l’abnégation de Mathilde, nous aurons bientôt un jardin clôturé — enfin, par « bientôt », j’entends avant les JO de Paris, puisque nos derniers travaux d’ampleur (terrasse) ont duré de septembre 2019 à novembre 2020… Pour les clôtures, le devis est signé depuis juillet 2020, et le moins qu’on puisse dire est que l’enthousiasme pour programmer un début des travaux n’est pas dingue 😀

En tout cas, tout ça force le respect sur l’obtention d’une autorisation de balancer des feux d’artifice par des amateurs à proximité d’arbres sur la commune !

Il est 23h30, alors pour cette année je vais arrêter le billet là. Je ne parlerai pas ici de l’émerveillement de notre quotidien par notre adorable Alice, ses progrès, ses sourires et ses câlins ; il ne sera pas non plus question de pandémie, de vaccination, de travail en hôpital ou en cabinet, ou de médiatisation. D’ailleurs, contrairement à ce qui était annoncé l’an dernier, ce n’est pas Alice qui a rédigé ce billet mais son père — principalement en raison de l’heure tardive de rédaction, elle a préféré se reposer pour être en forme demain.

D’ici 3 heures, nous rêverons de ces lumières qui ont illuminé cette magnifique nuit du 22 au 23 juillet 2017… et dans nos songes s’y mêleront alors les flammes des bougies qui ont fait couler près de nos gâteaux leur cire.

Bonne nuit… et à l’an prochain !

« Ce n’est pas évident de trouver un cadeau en lien avec la cire… »
Albert Einstein, avril 2013

Noces de froment

Et donc… nous revoilà pour notre rendez-vous annuel ! 😉

Débutons ce billet par une liste non exhaustive de ce que nous avons fait depuis juillet 2019 :

  • Un bébé.

Et c’est déjà pas mal !

Alice est née le 7 novembre 2019, à 10h07, et elle a été géniale sans discontinuer depuis cette minute-là. Elle est aussi adorable, gentille, souriante, intelligente, magnifique… enfin, vous verrez tout ça plus bas (je dois regarder dans mon téléphone, mais il me semble que j’ai quelques photos d’elle).

Depuis quelques jours, elle commence à faire « bravo » avec les mains, ce qui est assez incroyable — ou peut-être sommes-nous un peu gagas. Elle est gardée par ses grands-parents et fait aussi leur bonheur !

En réalité, nous avons fait 2-3 autres choses à côté :

  • Michaël a participé au trail des 3 forts du Portel (30 km) en septembre dernier… Mathilde quant à elle a participé à l’accouchement à la maternité de Boulogne (3,37 kg) en novembre dernier. Beaucoup de transpiration pour tout le monde, donc.
  • Nous avons fait les peintures de la chambre d’Alice en août-septembre dernier, refait le grenier (sol et peintures) en septembre-octobre, puis aménagé la chambre d’Alice. Nous avons aussi acheté un piano droit, et Alice en joue depuis son arrivée à la maison (ses disques sont disponibles chez Universal et un best-of est prévu pour Noël).
  • Nous avons fait refaire la terrasse à partir du 19 septembre 2019. Ils ont bien décaissé la terre, et ensuite, des pluies incessantes ont commencé pour transformer tout le pourtour de notre maison en boue. L’hiver est arrivé. Après une courte période ayant permis au sol de sécher, la dalle a pu être coulée mi-janvier. Ensuite, c’est le schéma classique des travaux du BTP qui prennent un peu de retard : mauvaise communication liée au fait que les informations importantes de septembre sont oubliées, complément de dalle à couler, manque de matériel calculé sans ce complément, nouvelle commande, pandémie virale, confinement national, erreur de livraison, nouvelle commande… Bref, la routine qui fait que notre terrasse n’est toujours pas achevée au 22 juillet ! Bon, tout va bien : entre temps, nous avons fait mettre un peu de lumière sur l’extérieur et poser un chalet de jardin ; quant à la terrasse, il ne manque qu’une dalle et demi (si, si…) et quelques contrechamps à poser : tous les espoirs sont encore permis d’ici Noël.
  • En parlant de Noël, nous avons passé notre premier Noël en famille avec Alice, et c’était chouette !
  • Côté travail, Michaël a aussi commencé à accueillir des internes à son cabinet : le premier jour de son premier interne était le 7 novembre 2019… il a donc dû le prévenir à 3h11 du matin que, finalement, plutôt qu’accueillir un interne, il allait accueillir un bébé ! Par la suite, le semestre a été marqué par une pandémie…
  • … et donc nous avons été confinés. Nous (dont Alice) n’avons pas vu grand’monde entre mars et mai… Pour le reste, ça n’a pas changé grand-chose sur notre rythme de travail (nous partions et revenions à peu près aux mêmes heures, pour les mêmes jours travaillés… juste avec moins de circulation !) ; ça a aussi impliqué que pour la première fois depuis longtemps, nous n’avons pas pris de vacances ensemble après février.
  • Depuis mars, Michaël a répondu à quelques interviews à propos des masques (Europe 1, France Inter, BFM, France 2, France 3 HDF, la semaine dans le Boulonnais, la Voix du Nord, Le Parisien… partout !), après avoir co-créé un site web (stop-postillons.fr), qui a eu étrangement plus de succès que celui-ci, ou que l’autre sur nos randonnées
  • Alice a pu accéder au Nouveau Siècle de Lille (pour la remise de diplôme de son papa), est allée à Sainghin-en-Mélantois, Outreau, Noyelles-sur-Sambre, Hardinghen… Bref, elle a pas mal voyagé dans la région déjà…
  • … et elle est (à l’heure d’écriture de ces lignes, le 22), sur la route du retour de ses premières vacances ! Comme l’an dernier, nous sommes en vacances depuis samedi : nous sommes allés en Normandie pour 3 jours, chez Jonathan et ses parents, avons visité Etretat et ses falaises (lundi), puis Houlgate et Pont-L’Evêque (mardi) et, ce jour, Fécamp, avant de rentrer à Wimille.

Et voici qui conclut notre rendez-vous annuel, pour nos 3 ans de mariage ! Nous fêtons les noces de froment, et évidemment c’est moins pratique que les noces de cuir pour les cadeaux (les canapés en froment ne sont pas réputés pour leur confort). Nous irons sans doute manger du pain au restaurant pendant ces vacances — à la Matelote, sans doute, pour notre « pèlerinage » !

Sur ce, à l’an prochain, au plus tard ! 😉 Peut-être que c’est Alice qui rédigera le billet (faut juste qu’on lui apprenne à lire et écrire).

Alice préparant le billet du 22 juillet 2021.

Noces de cuir

Et nous revoilà comme promis ! 😀 Merci encore à ceux qui y ont pensé et nous ont envoyé des gentils petits mots ou nous ont appelés !

Depuis l’an dernier, nous avons couru au Portel (le trail des 3 Forts), randonné sur la Côte d’Opale, fait construire une grande bibliothèque, fait un peu de vélo (dont une sortie de 40 km en mars : c’est vallonné près de Wimille !), et 2-3 autres trucs… 😉

Un jour, on racontera ces sorties sur la Côte d’Opale sur notre autre site de randos, même si c’est moins rigolo à raconter que les GR sur plusieurs journées ! A propos de cet autre site d’ailleurs, nous avons une photo qui a été reprise dans le magazine OutdoorGo n°13 (le texte n’est pas de nous, juste la photo) !

B6C8211F-EF22-4A0F-BB1E-1D87913EDAEB
Au milieu de la photo, avec la casquette, c’est Mathilde !

A défaut de mariages ou de crémaillère cette année, nous nous sommes à nouveau réunis dans la famille de Mathilde pour Noël (en petit comité) et dans la famille de Michaël pour les 93 ans de Mémère (en plus grand comité).

Depuis avril 2019, Michaël a couru un marathon et 2 semi-marathons… Mathilde non, parce qu’elle préfère s’arrondir depuis le 18 février — ce qui est définitivement une bonne idée ! 😉

Deux ans après le mariage, nous fêtons nos noces de cuir : ça tombe bien, nous avons acheté un nouveau salon dans cette matière il y a quelques semaines.

Notre canapé

Enfin, nous sommes en vacances pour 3 semaines depuis samedi. Nous avons commencé par quelques jours en Normandie, près de Honfleur (où nous sommes allés samedi) et Deauville (hier)… et entre ces 2 villes cet après-midi ! Il y aura peut-être deux randonnées sympas à raconter sur le site à côté donc ! 😉

Et dans 3 jours, il est probable qu’on sera retourné fêter « traditionnellement » notre anniversaire de mariage à La Matelote… c’est le genre de « tradition » qui s’ancre très rapidement 😉 À l’an prochain au plus tard !

Noces de coton

Un an déjà depuis le mariage ! Plusieurs personnes y ont pensé, c’était amusant (merci !)Depuis, nous avons fait le GR20 en voyage de noces, déménagé, organisé notre (nos 2) crémaillère(s), couru au Portel ou à Versailles, passé 8 jours autour des Lacs d’Auvergne sur le GR30 (séjour raconté sur notre nouveau blog de randonnées…) et deux-trois autres trucs…Pour notre premier anniversaire de mariage, nous avons donc reçu du coton (des serviettes !), et nous nous sommes offerts un couvre-sommier et ces 2 T-shirts difficilement personnalisés aux tailles approximatives qu’on arbore fièrement sur la photo ci-dessous. Mais bon, justement « il nous manquait quelque chose pour sortir les poubelles »… 😁

Le 22 juillet c’est surtout l’occasion de retourner ce soir à la Matelote, et se remémorer la journée parfaite que nous avons passée l’an dernier. Ce soir, en rentrant à pied chez nous, nous regarderons le ciel en espérant voir un feu d’artifice… mais dans le pire des cas, ça sera facile de se l’imaginer à nouveau 😉A l’an prochain au plus tard !

L’aventure continue…

Bonjour à tous !

Nous aimerions bien faire annuellement un billet « noces de… » sur ce blog, mais c’est encore un peu tôt pour le premier anniversaire (dans 20 jours !)
Nous aimerions volontiers mettre en ligne des vidéos du GR20, mais Michaël n’a toujours pas pris le temps de faire le montage de tout ça.
Nous aimerions également évoquer notre emménagement sur la Côte d’Opale en janvier dernier, mais je ne suis pas sûr que ça soit bien utile d’en faire plus que cette phrase.

Par contre, nous avons un nouveau site où vous pourrez nous suivre (en léger différé de quelques heures ?) : à partir de mercredi 4 juillet, nous commençons le GR30 – le Tour des Lacs d’Auvergne.
Vous pouvez le retrouver sur http://www.mic-mat.fr/randonnees (qui reprend également les billets du GR20 tels que publiés ici), ou plus simplement sur la nouvelle page d’accueil du domaine mic-mat.fr.

Vous pourrez également vous abonner à ce nouveau blog de la même façon, en mettant votre adresse mail à droite 😉

A mercredi là-bas ! (Et joyeux anniversaire Mémère !)

Remerciements

Nous avons débuté les « billets » mensuels le 22 janvier, et nous les terminons ce 22 décembre…

Normalement, si vous étiez à nos côtés le 22 juillet, nous vous avons fait parvenir des petites cartes de remerciements personnalisées, accompagnées d’une ou plusieurs photographies (si non, n’hésitez pas à nous la réclamer !)

Le mariage n’avait pas encore eu lieu que nous savions déjà que nous remercierions les invités… Mais ça a été – comme souvent – plus longtemps que prévu. Il faut dire qu’entre temps, nous avons fait notre voyage de noces en Corse (on vous a raconté ?), changé de poste/hôpital et acheté une maison (dont nous aurons les clés dans 6 jours !)

Pendant ce temps, les cartes ont suivi le même parcours que les faire-parts

IMG_8137Une vague idée, quelques « oups il commence à se faire tard », une réflexion commune sur le format et l’organisation de l’espace, une demande à Capucine fin octobre et une réponse express et parfaite (encore merci !), puis l’impression à la SIB sur le même papier Rives tradition que pour les faire-parts ou menus…

Le 8 novembre, nous tenions nos cartons de remerciements… il n’y avait plus qu’à les personnaliser et les envoyer !

IMG_8281

Plusieurs jours à sélectionner et trier les photos, ainsi que quelques remises au lendemain plus tard, nous avons consacré notre dimanche (26 novembre) à cette activité, aussi répétitive que plaisante.

IMG_8277

Au cours de l’après-midi, il est possible que, parfois, nous – ou au moins l’un d’entre nous – ayons pu par inadvertance nous laisser distraire de notre objectif initial…

Construire des châteaux de cartes de remerciements requiert de la concentration, de l’habileté et un calme absolu : pour toutes ces raisons, nous n’avons jamais réussi à dépasser le 1er étage.

IMG_8278

Nous avons fait cette séance de remerciements avec un grand sérieux, et nous avons profité de notre bonne idée du 23 juillet (et de notre retour en août) : créer un tableur lors de l’ouverture des lettres et cadeaux pour n’oublier personne ! Il y a malgré tout un couple (probablement) que nous n’avons pas dû remercier : celui qui nous a déposé du liquide dans une enveloppe signée « encore toutes nos félicitations »… (Si vous vous reconnaissez…)

 

Enfin, vers 20h30 – plus de 6h après avoir commencé -, nous avons pris une dernière photo de l’ensemble des cartes de remerciements (avec les photos à glisser dans chaque enveloppe).
IMG_8300

Depuis, nous les avons envoyés, déposés dans les boîtes aux lettres ou remis en mains propres… Nous arrivons presque au bout de la distribution, qui devrait se terminer début janvier !

Mais malgré tous ces cartons, il manque un dernier remerciement…

Merci à tous ceux qui nous ont suivis ici pour les préparatifs du mariage, les photos souvenirs ou le GR20. Mine de rien, ça a pris un peu de temps aussi ce blog, mais comme nous savions qu’il y avait quelques lecteurs par-ci par-là, ça valait le coup 😉
Comme nous disions en introduction, les « billets mensuels » s’arrêtent et il n’y aura rien de nouveau le 22 janvier prochain… Néanmoins, le domaine « mic-mat.fr » restera ouvert, et si nous avons d’autres choses à y ajouter, vous serez prévenus – par exemple si nous faisons un autre GR dans les mois à venir 😀 (enfin, vous serez prévenus uniquement si vous êtes abonnés après avoir laissé votre mail à droite ;-)). En attendant un éventuel retour, nous vous souhaitons de douces fêtes de fin d’année et vous remercions encore une fois pour tous ces merveilleux souvenirs !

Photos du mariage

29 novembre… Quatre mois après, nous avons enfin fini de trier, sélectionner, retrier, resélectionner, puis compresser les photos de mariage à partager avec vous… Il en reste beaucoup (500 !), parce que nous n’arrivons plus à faire moins ! 😉 Toutes ne vous intéresseront pas, mais nous avons essayé de faire en sorte que chacun puisse s’y retrouver avec les photos mises à disposition.

Nous n’avons pas forcé sur la compression et les photos ont donc encore une résolution importante (désolé si vous avez une connexion lente…). Néanmoins, si vous souhaitez récupérer une ou plusieurs photos en particulier, pour un développement en grand format ou que sais-je, n’hésitez pas à nous le demander par mail ou ici en commentaire.

Enfin, si vous souhaitez que nous supprimions de ce site une ou plusieurs photos vous concernant, n’hésitez pas à nous le dire (c’est votre droit à l’image, même si le nombre de visiteurs estimé sera sûrement inférieur à 100 ;-))

C’était très plaisant de nous replonger (plusieurs fois…) dans ces archives. Nous vous souhaitons une bonne redécouverte à votre tour.

(Pour les afficher en grand, le mieux est de télécharger la photo : clic droit > télécharger l’image sous…)

La remise du bouquet

 

La mairie

 

L’église 

 

Le vin d’honneur

 

La soirée (avec les photos des appareils jetables !)

La fête des musiciens

Notre rendez-vous mensuel sur ce blog nous permet de nous replonger régulièrement dans nos dossiers « mariage »… Aujourd’hui, jour de la fête des musiciens (Sainte-Cécile), j’aurais bien aimé vous proposer un enregistrement de Béatrice (trompette) et Sylvain (orgue), qui nous ont fait la gentillesse de nous accompagner à l’église ; malheureusement, après un voyage au coeur des archives vidéos, je crois que personne n’en a un enregistrement complet bien audible (si vous en avez un, vous connaissez notre mail…).

Nous avons néanmoins plusieurs extraits que nous partageons avec vous, pour poursuivre la lecture de ce billet tout en musique ! (Pas de vidéo pour éviter que YouTube ne bloque ces musiques, et puis aussi parce que c’est la fête des musiciens et pas des vidéastes).

  • Entrée du cortège : Marche des fiancés (Richard Wagner)
  • Liturgie de la parole : Ave Maria (Franz Schubert)
  • Célébration du mariage / offrande : Que sera sera (Jay Livingston, Ray Evans)
  • Signature des registres : Over the rainbow (Harold Arlen, Hebert Stohart)
  • Sortie des mariés : What a wonderful world (Bob Thiele, George David Weiss)…
  • Après la sortie : nous avons eu une petite aubade surprise de nos deux harmonies respectives ! Vous aurez le droit dans le fichier audio à la même transition que nous entre l’intérieur de l’église, les cloches et les harmonies : c’était très amusant !

(Pendant l’entrée, nous entendons clairement mon filleul Arthur dire « Mimi » puis « Tata Audrey » ! :D)

Nous avons commencé à choisir ces musiques le 25 mai, invités chez Béatrice qui nous a interprété des extraits d’un vaste répertoire adapté à l’église (c’est-à-dire avec « Quand on n’a que l’amour », « hymne à l’amour » et sans « la Chenille » ni « Tourner les serviettes »). Nous avions en plus la possibilité d’ajouter celles que nous souhaitions… Et comme nous avons déjà parlé de notre indécision légendaire, vous imaginez que ça n’a pas été facile ! Fin juin, nous ajoutions encore une musique pour la signature des registres…

Les musiciens sont allés tester une fois en condition réelle trois jours avant le mariage, et l’accompagnement musical s’est très bien passé. J’en avais parlé dans un autre billet mais c’est vraiment super d’avoir des musiciens, parce que 1/ c’est beau, c’est dans l’émotion de l’instant ; 2/ ça ne dépend pas de la sonorisation (et le micro saturait donc tant mieux) et ça sonne d’ailleurs très bien dans une église ; 3/ les musiques durent toujours le temps qu’il faut (ni trop, ni trop peu) grâce à des reprises ajoutées sur place…

Beaucoup nous ont demandé : « pourquoi Que Sera Sera ? »
Pour répondre à plusieurs interrogations :

  1. Il ne s’agit pas d’une musique habituelle dans les mariages : c’était bien une demande express de notre part à Béatrice et Sylvain,
  2. Nos grands-parents avaient entre 20 et 30 ans lorsque cette musique a été diffusée donc ça n’est donc pas franchement notre génération,
  3. Il s’agit de la musique originale d’un excellent film (L’homme qui en savait trop, d’Alfred Hitchcock)… mais Mathilde ne l’a jamais vu – ça n’est donc pas ça non plus,
  4. Nous ne nous sommes pas embrassés sur cette musique (il n’y avait pas de musique avec violons lors de notre premier baiser, contrairement à 98 % des comédies romantiques).

Pour expliquer ce choix, il faut remonter au 31 décembre 2007 : lors de notre premier repas et réveillon à deux, à l’Arrière-Pays (Lille), la chanson a été diffusée… Michaël la connaissait, Mathilde non, et il lui a dit le titre.
Voilà, c’est tout.

Depuis, quand on entend (occasionnellement) cette chanson, on se souvient de ce premier réveillon. Il faut croire que c’est quand même « notre » chanson, à défaut d’une autre 😉

Quoi qu’il en soit, avec son caractère original, inattendu et enjoué, cette musique a détendu encore plus l’atmosphère dans l’église, juste après la remise des alliances : vous entendrez sur l’enregistrement, les gens chantonnent en fond ! (Il y en a qui étaient même à deux doigts de faire tourner leurs serviettes.)

Normalement l’enregistrement va bientôt toucher à sa fin… Pour information, à 4 mois du mariage, nous avons récupéré à peu près toutes les photos et vidéos que nous pouvions de ce jour-là, et nous allons (enfin !) finaliser les remerciements. Nous en reparlerons le mois prochain ! En attendant, bonne fête de Sainte-Cécile à tous les musiciens qui liront ce billet… et aux Cécile, bien sûr !

Princesse et cow-boy : un conte de fées moderne…

22 octobre, 14h.
H-2 avant le concert d’automne. H+1h30 depuis le réveil…
Nous revenons du (super) mariage de Laurence et Nicolas, et ce ne sont pas nos 5-6 heures de sommeil qui vont nous aider pour la tâche capitale qui nous attend : remplir ce blog pour notre 3ème mois de mariage.
Est-ce que nous allons écrire un billet pour le 22 octobre, ou pouvons-nous nous contenter du contenu mis en ligne depuis le 22 septembre sur le GR20 ? Est-ce que nous ne risquons pas de perdre nos 15 abonnés, qui pourraient croire que le blog est « fini » (le sera-t-il un jour ?) alors qu’il y a encore des photos de mariage, vidéos de GR20 à mettre en ligne…
Afin de chercher l’inspiration, Michaël s’est promené dans son dossier « Mariage > Photos et vidéos » de 55,2 Go. (Oui, c’est beaucoup, et le projet de notre semaine commune de vacances à venir est d’en faire une petite sélection !). L’idée de ce billet s’est imposée tout naturellement en voyant Mathilde déguisée en princesse sombrant dans l’alcoolisme festif.

Petit retour en arrière donc… avec une présentation en photos de nos enterrements de vie de célibataires (samedi 15 juillet pour Michaël et jeudi 20 juillet pour Mathilde). Nous avons souhaité que ça reste assez soft vu la proximité avec le mariage (nous avons vu la trilogie Very Bad Trip, merci…)

Pour Michaël, la journée a commencé vers 15h, par un paint-ball à Longvilliers, avec Brian (témoin-organisateur), Alain, Laurent et Marc.

19990562_726697760847195_5208195385339707051_n
Nous sommes au centre à peu près – Brian et moi en jaune ; Laurent, Marc et Alain dans l’équipe adverse…

IMG_0614 IMG_0622

C’était très sympa, nous avons fait des « missions » (récupérer un drapeau pour le placer à un endroit stratégique en général), et avons fini par un « tir aux lapins », sachant que le lagomorphe, c’était moi (et un autre marié)…

IMG_4281
J’ai (volontairement) l’air contrarié sur cette photo : c’est sûrement dû au fait que je suis en train de partir à la guerre à 1 contre 30, avec un gilet jaune fluo. 

Deux heures de fun au paintball (et quelques ecchymoses) plus tard, il était temps de remettre quelques habits choisis par Brian et Vinciane.

Les goûts vestimentaires de Brian sont particulièrement étonnants.
Les goûts vestimentaires de Brian sont particulièrement étonnants. (Les chaussures sont les miennes,  et il avait insisté pour que je les prenne…)

Nous avons choisi d’aller dans la ville la plus proche où cette tenue peut éventuellement lancer une nouvelle mode : Le Touquet.

Arnaud nous a rejoint au Touquet !
Arnaud nous a rejoint au Touquet ! 

Premier bar
Premier bar : L’Impasse.

IMG_0673
A raison de 2 mojitos par paille, nous sommes ici au 2ème (et dernier) mojito du premier bar.

Pinkiana Jones et la Dernière Chouffe
Pinkiana Jones et la Dernière Chouffe

Comme il était l’heure de manger, nous sommes allés dans un autre bar (La Régie) qui – hélas – ne servait que des boissons. Brian a feint la surprise et commandé un vase de mojito en consolation.

Pour l'échelle, il y a une pièce de 1 euro à côté...
Pour l’échelle, il y a une pièce de 1 euro à côté… C’est un vase. 

Le futur marié. Un message d'espoir envoyé à tous les célibataires du monde.
Le futur marié. Un message d’espoir envoyé à tous les célibataires du monde.

IMG_0696
L’heure du bain…

IMG_0704
La piscine, ça creuse.

A 22h30, il commençait à se faire tard pour manger dans un restaurant ; résigné à ce que nous ne mangions pas, Marc nous a quitté à ce moment-là… et le temps qu’il arrive à sa voiture, nous nous étions déjà rabattus sur les 3 dernière pizzas d’un comptoir de ventes de pizzas à emporter.

Le projet était ensuite d’aller au Chattam, mais l’ouvreur n’a pas voulu ouvrir. J’imagine que mes comparses ne respectaient pas le dress code local. Tant pis ! Nous avons fini la soirée au Street Café.

IMG_4313
Pendant que les autres enchaînent les bières, je reste dans les cocktails (seul alcool qui passe facilement), avec cette Pina Colada – histoire de varier un peu…

IMG_4289
… je finis par un retour aux sources, avec un mojito au bout de cette longue paille faite de celles récupérées avec les 3 précédents !

Enfin, nous rentrons – mais avant, nous passons à proximité de l’hôtel Westminster (qui a fermé ses portes à notre approche !) et de la villa de notre Président actuel, gardée par un car de CRS…

IMG_4326
« Chef, il y a un… euh… ça n’a pas l’air menaçant, mais en même temps, je ne sais pas si on doit le consigner quelque part ».

5 jours plus tard, c’était au tour de Mathilde ! L’enterrement de vie de jeune fille a commencé vers 19h30 (il y aura donc un peu moins de photos que pour Michaël…).

IMG_4464
Dix accompagnantes pour la future mariée : Ludivine, Josiane, Cécile, Léa, Marie, Audrey, Clémence, Vinciane, Vanessa et Patricia.

Voilà un couple bien assorti !
Ludivine m’a demandé de venir sur le parking en tenue adéquate pour quelques photos souvenirs… Nous formons décidément un couple bien assorti. 

IMG_4456
Nous avons eu des T-shirts à notre effigie – et comme vous avez pu le voir dans les billets précédents, nous les avons pris pour le GR20 !

Afin d’éviter les ecchymoses à 36 heures du mariage, les filles ont opté pour un Laser Game ! Mathilde a servi de cible également et son équipe n’a pas vraiment pu gagner du coup…

Après l’effort, le réconfort a été trouvé au restaurant « Chuck Wagon ».

IMG_1997
La décoration western était peut-être en lien avec la tenue du futur époux…

LA photo qui a donné le thème de ce billet...
LA photo qui a donné le thème de ce billet…

IMG_2003
C’est peut-être un détail pour vous, mais en fait nous ne buvons quasiment jamais d’alcool. Alors la moindre bière/mojito peut nous rendre rapidement pompette…

IMG_2008
Qu’est-ce que je vous disais !

IMG_2009
Pas de voilage au mariage, mais pour l’enterrement de vie de célibataire, c’était moustiquaire intégrale.

Après une « partie de sonnettes » en ville, les filles sont rentrées vers 0h30, et les futurs époux se sont retrouvés… leur vie de célibataires définitivement derrière eux.

Les retrouvailles !
Les retrouvailles !