Le choix du thème

Le mois dernier, nous vous parlions de notre avancée… Eh bien, nous avons encore BEAUCOUP progressé, notamment cette semaine :

  • nous avons reçu les faire-part de Capucine, et avons choisi le papier d’impression jeudi… ils devraient donc être dans les boîtes aux lettres d’ici la fin de mois (et vous découvrirez ce site à cette occasion !)
  • ça a été l’occasion de mettre ce site aux couleurs du faire-part, et préparer le questionnaire « serez-vous présent »… merci de nous répondre par ce biais, par mail, sms, téléphone, ou en direct !
  • jeudi également, nous avons choisi la voiture de la mariée (et rencontré notre diacre), avant de commencer à s’intéresser aux fleurs et dragées (encore de nouvelles choses à prévoir !),
  • ce samedi 18 mars, nous avons déterminé notre repas de mariage, après un test à 7 à la Matelote (et autant de mises en bouche, entrées et plats à faire tourner !)
  • le même jour, nous avons réservé les billets d’avion et d’hôtel pour notre voyage de noces
  • … et préparé la vidéo qui suit, filmée le mois dernier.

A dans un mois ! Et bon anniversaire Mathilde 😉

Serez-vous présent à notre mariage ?

Nom et prénom : *
Serez-vous présent le 22 juillet ? *
Combien de personnes serez-vous ? (en chiffres) *
Pour assurer l'ambiance, quelle(s) musique(s) vous fait (font) danser à tous les coups ?
Malheureusement, nous n'avons pas prévu d'inviter de robot à notre mariage donc cliquez là →

Check-point de février

Nous sommes à 5 mois du mariage et voici où nous en sommes :

  • Inviter les gens à notre mariage : 45 %. A ce stade, Mathilde a prévenu toute sa famille ; pour Michaël, il reste 1 tante, 6 cousins (et leurs conjoints). Et quelques amis également pour les deux… Les faire-part devraient être envoyés en mars-avril.
  • Trouver nos tenues : 30 %. Il paraîtrait que du côté de la robe, ça soit en bonne voie. Côté costume, Michaël hésite encore entre Spiderman et Batman (le noir ça amincit, mais Spiderman c’est classe aussi).
  • Tester les coiffures : 49 %. Nous n’allons pas nous mentir, la recherche capillaire va être différente pour Mathilde (recherche créative) et pour Michaël (recherche tout court).
  • Tester le maquillage : 49 %. Là aussi, le test sera relativement rapide pour Michaël ; un peu moins pour Mathilde qui se maquille une fois par année bissextile.
  • « Embaucher » le photographe qui nous suivra dès le matin : 90 %. c’est fait, acompte versé… Il faudra le revoir avant à une ou deux reprises pour les détails techniques : définir notre meilleur profil, définir à partir de combien de danses des canards nous ne seront plus photographiables, etc.
  • Prévoir une météo favorable : 50 %. On fait ça le 22 juillet. Depuis 1981, en juillet à Boulogne-sur-mer, il a fait en moyenne 14,4°C à 20,1°C (selon les années), avec des records à 8°C ou à 35,4°C, et 53,5 mm de précipitations. A priori, il ne neigera pas.
  • Louer le véhicule qui nous conduira à l’hôtel (de ville) et à l’autel (de l’église) : 10 %. On commence à s’y intéresser. Ca ne sera pas une voiture jaune poussin, Mathilde a refusé (← tiré d’une histoire vraie).
  • Se marier à la mairie : 70 %. C’est fait, mais il y aura des documents administratifs à remettre sûrement. Nous y sommes psychologiquement prêts. (Mathilde a ses témoins, Michaël pas encore).
  • Se marier à l’église : 60 %. Nous avons fait 2 rencontres et les Tourelles ; nous devons encore rencontrer le diacre, définir/écrire les textes (dialogue initial, échange de consentements, bénédiction nuptiale, 2 lectures, prière des époux, déclaration d’intentions… il n’y a que pour le Notre Père où nous sommes relativement bien avancés), définir les chants/musiques, prévoir le livret, les décorat… bon, ok 30 %.
  • Se faire porter les alliances : 40 %. Le recrutement des enfants d’honneur va bientôt être lancé, au moyen d’un casting international. A priori, nous savons qui seront les deux heureuses élues, mais elles ne le savent pas encore. Nous attendons de voir si elles ne perdent pas trop de dents d’ici juillet (indice : si vous recevez une brosse à dents pour votre anniversaire, c’est que vous êtes dans la liste). Et puis les enfants ne portent pas les alliances sur une planche à découper du pain normalement…
  • Echanger les alliances : 70 %. Après moult tergiversations depuis plus de 5 mois, nous avons enfin choisi les alliances que nous souhaiterons porter. La commande est en cours… Nous vous raconterons ça plus tard.
  • Organiser le vin d’honneur : 60 %. Depuis plusieurs mois, nous savons où, mais ne savons pas quoi. Depuis hier, nous savons qui, mais nous ne savons pas comment.
  • Tester les repas de La Matelote : 30 %. Nous devons revoir les menus, faire une pré-sélection et des tests lorsque Mathilde sera disponible à Boulogne-sur-mer courant mars. Après ça, il faudra évidemment faire des retouches dans la robe et le costume.
  • Prévoir un livre d’or et une urne pour ceux qui auront préparé une carte : 2 %. Nous y pensons, ce qui est déjà le début du chemin.
  • Décorer la salle : 50 %. Le plus gros du décor est déjà sur place ; nous devons juste faire les finitions avec notre « thème », qui sera (je le rappelle), l’histoire des endives en Chine au XVIème siècle. Notre passion commune.
  • Animer la soirée : 60 %. Nous avons un DJ, et ce DJ a un plan. Ce plan implique tout de même qu’on prépare 2-3 trucs, mais ça semble bien. Pour information, il y aura un moment où on mangera, et aussi un moment où on dansera.
  • Choisir la musique d’ouverture de bal : 40 %. Nous cherchons, et avons quelques pistes (audio), mais pas encore de certitude. Nous avons écouté un nombre de valses qui dépasse l’entendement. Après le mariage, nous vous dévoilerons quelques idées que nous avons eus, et vous pourrez vous moquer gentiment (nous vous donnerons aussi les noms des photographe et DJ bien sûr, mais pour l’instant nous allons distiller un peu les informations).
  • Apprendre à danser : 2 %Une fois, on a tenté 3 pas. Ca n’est pas notre point fort.
  • Prévoir le voyage de noces : 30 %. Depuis un moment, nous savons où nous comptons aller ; depuis l’été dernier, nous savons même ce que nous aimerions y faire. Depuis cette semaine, nous savons à peu près qu’il sera possible de le faire fin juillet-début août.
  • Mettre à jour ce petit site (au moins) tous les 22 du mois jusqu’au mariage : 25 %. C’est en cours, nous ne savons pas si vous avez remarqué…

Voilà où nous en sommes. A 1168 % d’avoir tout complété pour dans 5 mois, en somme.

A propos de la danse

Dans 6 mois pile, nous nous marions. Dans 6 mois pile, nous allons donc devoir danser pour ouvrir le bal.

Petit problème : notre niveau de danse s’apparente davantage à celui d’un crabe ivre monté sur sur un monocycle qu’à celui d’humains de 30 ans. Nous savons bouger un peu les jambes, les bras et tout ça, mais pas avec coordination ou grâce, vous voyez. L’avantage, c’est que la robe peut masquer un peu les pieds, mais on ne peut pas compter que là-dessus.

Du coup, depuis 2-3 mois, nous lisons des articles (« Comment ouvrir le bal sans passer pour un gland » par exemple), nous écoutons régulièrement des musiques, regardons des vidéos d’ouverture de bal, des extraits de films, et commentons : trop long, trop triste, trop rapide, trop lent, trop difficile, trop ridicule, trop de paroles, trop déjà-vu…

Finalement, notre objectif est simple : nous voulons quelque chose de nouveau, de court, gai, facile à danser de façon originale et élégante. Notez que nous sommes prêts à prendre quelques heures de cours de danse si besoin : nous ne demandons pas la lune entière, juste quelques croissants.

Un peu de tout y est passé : Chostakovitch, Tchaïkovsky, Strauss, quelques playlists sur Deezer, nos collections personnelles et du côté de celles de notre DJ, Emilie Simon, Ennio Morricone, Hans Zimmer, John Williams, Alan Forresti, Joe Hishaishi, Dario Marianelli, André Rieu… On va finir sur du François Feldman, vous allez voir. « Valses de Viennoiseries », comme ça, on aura eu les croissants et les petits pains.

Bon, rassurez-vous, même si nous ne nous sommes pas encore mis d’accord, nous avons bien avancé. Il faudra bientôt choisir entre les 5 chansons (au moins) encore en lice… à moins qu’on en découvre encore d’autres qui nous conviennent ! Evidemment, même quand nous nous serons décidés, nous ne vous dirons rien (surprise oblige). Mais il fallait que vous sachiez à quoi nous consacrons notre temps libre.

Une histoire de date

Nous sommes ensemble depuis le 25 janvier 2008. Mathilde avait 7614 jours et Michaël en avait 100 de plus.

Nous nous sommes fiancés au bout de 1320 jours — le 6 septembre 2011…

Nous avons vraiment commencé à faire des démarches pour se marier à partir du printemps 2015 (environ 1320 jours après les fiançailles). En août cette année-là, nous avons visité une très jolie salle à Fréthun, à 40 km d’Outreau (Michaël) et 122 km de Sainghin-en-Mélantois (Mathilde). L’éloignement avait été choisi de façon inversement proportionnelle au nombre d’invités, en pondérant sur l’âge moyen des invités, le taux de roue motrice par véhicule mobilisé et leur nombre médian de chevaux.

Après réflexion, il a finalement semblé préférable de se rapprocher d’une des deux familles, afin de déplacer le moins de monde possible. Au début du printemps 2016, nous avons donc contacté les Jardins de la Matelote à Boulogne-sur-mer. 

Certaines dates en été 2017 ne convenaient (déjà !) plus à la mairie, d’autres ne convenaient plus à la maison paroissiale, et les dernières ne convenaient plus à la salle. Bref ! Après quelques allers-retours auprès de nos 3 principaux interlocuteurs, nous avons fini en juin 2016 par retenir la date et les lieux du mariage…

Finalement, ce sera le 22 juillet 2017, à 13h30 à la mairie d’Outreau, puis à 14h30 à l’église d’Outreau (a priori…) et ensuite aux Jardins de la Matelote ! Au moment de dire « oui », nous serons ensemble depuis 9 ans 180 jours 21 heures et quelques minutes…

Oh, nous savons bien ce que vous pensez !

Pourquoi ne pas avoir attendu le 28 juillet à 21h55, pour fêter la 300 millionième seconde de vie commune ?

Aucune mairie n’accepte de marier un vendredi soir à 21h55.